Qui sommes-nous ?

bannière

 

Soyez FièrEs ! Rejoignez-nous !

contact.fieres@gmail.com

Suivez-nous sur Facebook et Twitter @assoFierEs

——————————————————–

La charte des principes de FièrEs

 

FièrEs est une association (loi 1901) féministe radicale et révolutionnaire créée en 2013. Notre féminisme est intrinsèquement lié à nos identités lesbiennes, bies et/ou trans’. L’objectif principal de l’association est de contribuer à détruire le cishétéropatriarcat dans toutes ses dimensions. 

Nous sommes « FièrEs »

Nous sommes fièrEs de ce que nous sommes : des féministes lesbiennes, biEs, pans, trans’… Nous sommes FièrEs – nous n’avons pas honte. Nous ne nous excusons pas d’exister ; nous luttons pour que chacunE soit plus visible ; nous sommes militantEs et luttons pour nos droits.

Nous gardons à l’esprit que nos combats pour l’égalité des droits ne doivent pas être soumis à une volonté d’intégration, d’adoption totale et sans critique des codes et modes de vie normatifs. Nous ne voulons pas prouver que nous sommes « comme tout le monde » pour obtenir nos droits.

FièrEs est une association féministe radicale révolutionnaire

L’association mène toutes ses luttes dans une perspective féministe anti-essentialiste. Nous souhaitons l’égalité dans tous les domaines entre les femmes et les hommes en tant que classes, la disparition des stéréotypes de genre, et mettre en avant le genre comme construction sociale.

La disparition des normes genrées est notre objectif final. Pour autant, nous refusons d’invisibiliser dans nos discours et nos combats les inégalités entre les sexes et les genres, l’oppression que vivent les femmes (ou personnes perçues comme telles), les violences masculines dont les femmes sont victimes. Nous sommes conscientes que pour l’instant nous vivons dans une société éminemment genrée et patriarcale qui repose sur la domination masculine et l’oppression des femmes en tant que classe, système que nous voulons renverser.

FièrEs analyse les luttes LGBT dans une perspective féministe

Le sexisme et les LGBT-phobies ont la même racine : le système cishétéropatriarcal, que nous combattons et qui repose sur une hiérarchie entre les sexes, entre les genres et entre les sexualités. Nous souhaitons accompagner les luttes LGBT d’une analyse féministe.

FièrEs lutte contre toutes les formes de lesbophobie

Les lesbiennes subissent une oppression spécifique et une autre forme de violence que les femmes hétérosexuelles. Victimes d’homophobie sous toutes ses formes, les gouines (ou personnes supposées telles) sont également opprimées à cause de leur non-conformité aux normes hétérosexistes. Elles sont invisibilisées par la société et la culture (y compris dans les « milieux gays ») qui leur refusent une existence à part entière et rendent difficiles leur représentation et leurs expressions. La lesbophobie tient également à la négation de la sexualité des gouines, largement représentée comme non-existante, en quête ou en attente d’une « révélation hétérosexuelle ». Les gouines sont par ailleurs objectivées et hypersexualisées à travers des représentations médiatiques et culturelles qui participent à faire de cette identité l’objet de fantasmes sexuels à destination des hommes hétéros.

La lutte contre la lesbophobie s’accompagne d’une lutte acharnée pour la visibilité lesbienne.

FièrEs lutte contre toutes les formes de biphobie

Les biEs et les pans subissent une oppression dans les milieux LG(B)T comme à l’extérieur.

La biphobie, tissée de clichés diffusés par toute la société sur les personnes bies et pans, consiste également en une totale invisibilisation de la bisexualité et de la pansexualité comme orientations sexuelles à part entière, présentant comme deux seules alternatives existantes l’homosexualité et l’hétérosexualité. Cette invisibilisation tend à désigner toute personne bie comme homo ou hétéro en fonction de la personne qu’elle fréquente, niant ainsi totalement son identité.

Les femmes bies sont par ailleurs objectivées et hypersexualisées à travers des représentations médiatiques et culturelles qui participent à faire de cette identité l’objet de fantasmes sexuels à destination des hommes hétéros.

FièrEs s’engage pour la visibilité biE et la lutte contre les stéréotypes et discours moralisateurs dont les biEs sont les cibles.

FièrEs lutte contre toutes les formes de transphobie

L’association lutte pour les droits spécifiques aux personnes trans’ et contre la transphobie, notamment la transphobie d’Etat. Nous revendiquons le droit à l’autodétermination. C’est à nous de définir nos identités, nos corps.

Nous combattons la cisnormativité qui place l’identité cisgenre comme la norme et nous nous attachons à dénoncer la fétichisation des identités trans’ par les représentations culturelles.

FièrEs est attentive, en développant son analyse féministe, à promouvoir le transféminisme et à visibiliser les personnes trans’.

FièrEs politise les sexualités et les identités

Nos sexualités n’appartiennent pas au seul domaine de la chambre à coucher. Nos identités ne représentent pas qu’une infime et insignifiante partie de nos vies. Nos sexualités et nos identités façonnent notre féminisme comme notre rapport au monde. Nous faisons d’elles des outils de remise en question du système cishétéropatriarcal.  « Le privé est politique ».

Nous sommes fièrEs de porter ces identités et nous les rendons visibles dans le but de questionner ce système et ses normes oppressives.

FièrEs est indépendante de tout parti politique

FièrEs est une association qui ne soutient ni ne dépend d’aucun parti politique. Ses porte-paroles ainsi que les membres de son Conseil d’administration s’engagent à ne s’affilier à aucun parti politique.

L’indépendance de FièrEs est aussi financière : l’association repose sur ses propres revenus pour ses frais de fonctionnement.

FièrEs est une association laïque

FièrEs est indépendante vis-à-vis des religions. L’association et ses membres accueillent les personnes qui partagent leurs valeurs indifféremment, quelles que soient leurs croyances. En accord avec son identité, l’association respecte la liberté et les croyances de chacunE mais tient un discours féministe et critique sur les discours religieux qui visent à hiérarchiser les sexes, les genres et les sexualités et à perpétuer le cishétéropatriarcat.

FièrEs se positionne contre toutes les oppressions

Parmi les valeurs premières de FièrEs figurent la lutte contre toutes les formes de racisme, de stigmatisation et/ou d’oppression des peuples et des individu-e-s.

FièrEs s’attache également à intégrer la justice climatique dans ses luttes, avec une perspective féministe anti-essentialiste.

FièrEs lutte contre l’handiphobie et les discriminations qu’elle entraîne.

FièrEs milite pour la reconnaissance et la promotion de l’intersectionnalité comme outil d’analyse.

FièrEs est une association non-mixte

Les adhésions à FièrEs sont fermées aux hommes cisgenres (non trans’) uniquement. L’association se veut ainsi un espace de parole vraiment libre, un espace d’empowerment ; elle laisse toute leur place aux femmes et à toute personne non-cis pour prendre la parole, définir leurs oppressions et s’approprier leurs luttes.

FièrEs est propice au débat 

L’association se veut un espace de débat où des positions divergentes peuvent se côtoyer et se retrouver autour de ces principes communs. FièrEs choisit de ne pas prendre position sur certains sujets, afin de favoriser le débat en son sein.

L’association échange par ailleurs avec des structures qui ont des positions parfois contradictoires sur certains sujets, ou ne partagent pas toutes les analyses de FièrEs.

Deuxième version,

rédigée collectivement entre le 14 février 2016 et le 26 mars 2016

Publiée sur le site le 14 avril 2016

 

Annexe : Les objectifs de l’association

À qui FièrEs s’adresse-t-elle ?

Pour atteindre nos objectifs, nous nous adressons à tous types de publics : LGBT, féministe, militant ou non, grand public, etc. Notre action peut prendre des formes variées: interpellation des pouvoirs publics, actions pédagogiques, actions médiatiques, manifestations, rassemblements, publications, etc.

L’association lutte pour : 

  • Détruire le cishétéropatriarcat dans toutes ses dimensions
  • Féminister la société
  • Apporter un éclairage féministe sur les luttes LGBT
  • Lutter contre les LGBTphobies & la cishétéronormativité
  • Lutter contre les stéréotypes de genre
  • Obtenir l’égalité totale entre femmes et hommes, entre non-hétéros et hétéros, entre trans’ et cis’ en prenant en compte toutes les autres formes d’oppressions
  • Visibiliser et porter les problématiques lesbiennes, biEs, trans
  • Agir pour la santé et notamment la santé sexuelle des femmes et/ou toute personne non-cisgenre ayant des relations sexuelles avec des femmes et/ou toute personne non-cisgenre
  • Soutenir les femmes et personnes LGBTQI en situation de précarité
  • Mener toutes les autres luttes féministes

Pour toute autre question, le débat reste ouvert au sein de l’association.

Manifeste de création (2013)

Nous sommes lesbiennes, bi, trans ; nous sommes féministes, indépendantes de tout parti politique, laïques, antiracistes.

Nous avons créé FièrEs, une association féministe, fermée aux hommes cisgenres, dont les priorités seront les combats LGBT : la lutte contre les LGBTphobies, contre l’hétéropatriarcat, pour la visibilité des lesbiennes, les droits des trans, les droits des intersexes, la filiation hors mariage, la PMA pour toutes les femmes.

Nous ne délaisserons pas les autres combats féministes mais nous pensons qu’il y a trop peu d’associations portant les combats LGBT dans une perspective féministe, comme il y a trop peu d’associations féministes qui incluent réellement les luttes LGBT. Nous voulons porter la parole lesbienne/trans féministe à un moment où nos ennemis politiques (Manif pour tous, Printemps français, Civitas, SOS-tout-petits, conservateurs de tous poils…) se font entendre et se mobilisent de multiples façons.

FièrEs est une association où chacunE – quelle qu’elle soit – peut être force de proposition, porter les combats à son niveau et au quotidien.


9 réflexions au sujet de « Qui sommes-nous ? »

    […] Qui sommes-nous ? […]

    […] Qui sommes-nous ? […]

    […] Qui sommes-nous ? […]

    […] Qui sommes-nous ? […]

    Pétition « STOP aux jouets sexistes  « «FièrEs a dit:
    25 décembre 2014 à 19 h 27 min

    […] Qui sommes-nous ? […]

    […] Gate ». Ce projet est d’ailleurs soutenu par l’association FièrEs, une association lesbiennes, bi, trans qui se dit sur son site comme « féministes, indépendantes […]

    Augustine et Alexandra a dit:
    25 novembre 2016 à 11 h 39 min

    Juste une remarque, je vous propose de jeter un œil sur, « Aldara un amour de femme » Edition Z4 Daniel Ziv. Une histoire qui nous a beaucoup touché,car ce texte aborde très courageusement les difficultés de l’orientation sexuelle chez les jeunes filles qui ressentent du goût pour leur genre…
    Augustine et Alexandra.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s