PMA en offrande à la « Manif pour tous » : le mauvais calcul du gouvernement

Publié le Mis à jour le

PMA en offrande à la « Manif pour tous » :
le mauvais calcul du gouvernement

Lundi 3 février 2014 : réveil amer au lendemain de la « Manif pour tous ». Moins de 24 h après le défilé des réactionnaires en rose et bleu, le gouvernement a choisi son camp en enterrant la Procréation Médicalement Assistée (PMA) pour toutes.
Quel courage ! Quelle ténacité ! Le gouvernement préfère donc sacrifier l’intégralité de son projet de loi « Famille » plutôt que d’ouvrir la PMA à toutes les femmes. Ces reculs successifs masqueraient-ils le vrai visage sexiste et homophobe du gouvernement ?
Par ailleurs, en affirmant qu’il « s’opposerait à tout amendement ouvrant la PMA », le gouvernement trahit les lesbiennes, mais remet également en question la souveraineté du Parlement. Nous appelons donc les parlementaires, qui ont renoncé il y a un an à leur amendement sur la PMA, à avoir cette fois le courage de leurs opinions.
Il est temps de rappeler au gouvernement ses promesses. À quelques mois des municipales, faut-il voir dans cette main tendue aux conservatismes une simple stratégie électoraliste ? C’est dans ce cas un bien mauvais calcul ! Si le gouvernement pense trouver l’apaisement et les faveurs d’un électorat, il se trompe lourdement. Sur la PMA comme sur de nombreuses autres questions, il déçoit toutes ses électrices et tous ses électeurs, les lesbiennes et les autres, qui attendent de lui de la rectitude, du courage et le changement. L’apaisement ? Il ne l’aura pas non plus, car nous ne supportons plus d’être traitées comme des citoyennes de seconde zone.
Nous voulons êtres respecté-e-s, nous voulons être entendu-e-s, nous lesbiennes, bies, trans, nous défendrons nos familles jusqu’au bout : nous non plus, nous ne lâcherons rien !
Afin de montrer que nous ne renoncerons jamais à nos droits fondamentaux, nous appelons celles et ceux qui, contrairement au gouvernement, ne cèdent pas aux idées réactionnaires, à se rassembler largement dans les semaines à venir et à nous rejoindre lors d’une première réunion unitaire le 13 février à Paris (lieu à définir).

Publicités

Appel à manifestation pour le droit à l’IVG

Publié le Mis à jour le

1er février : Lesbienne, bi, trans, hétéro : un enfant si je veux, quand je veux

Les féministes espagnoles organisent une manifestation à Madrid le 1er février pour défendre le droit à l’IVG : mobilisons-nous pour les soutenir ! FièrEs appelle à manifester le samedi 1er février à 14h aux côtés de l’ANCIC, du CADAC, du Collectif Tenon XXe, du Mouvement Planning Familial Confédéral ainsi que plus de soixante autres associations, collectifs et partis politiques.

Parcours : Paris – Place Joffre (École Militaire) jusqu’à l’Ambassade d’Espagne

En décembre dernier, FièrEs avait produit un texte d’appel au rassemblement devant l’Ambassade d’Espagne :

Le gouvernement espagnol a bafoué un droit fondamental pour les femmes en donnant son accord pour un projet de loi visant à restreindre drastiquement l’accès à l’avortement. Désormais, si le parlement valide cette loi, les femmes espagnoles n’auront plus le choix de mettre un terme à une grossesse qu’elles ne désirent pas. FièrEs dénonce vigoureusement un tel positionnement du gouvernement espagnol qui marque une sévère régression en matière de droits des femmes.

L’actualité nous rappelle que les droits des citoyennes européennes sont constamment remis en question ou purement entravés par la montée des conservatismes politiques et religieux. Partout et toujours, les femmes continuent à être considérées comme des êtres inférieurs à qui l’on dénie la capacité à exercer leur volonté propre et leur liberté.

L’Union Européenne qui se targue d’exemplarité en matière des droits de l’Homme, dénigre et met en danger la moitié de sa population en refusant d’obliger les états à ouvrir pleinement les droits sexuels et reproductifs qui reviennent aux femmes. Aujourd’hui, les lesbiennes françaises vont en Espagne pour avoir recours à la Procréation Médicalement Assistée (PMA), demain, les femmes hétérosexuelles espagnoles viendront en France pour pratiquer leur IVG (Interruption Volontaire de Grossesse). Ces femmes doivent surmonter de multiples difficultés et courent des risques sanitaires qui les mettent en danger. En franchissant les frontières, elles franchissent aussi des années d’histoire sombres qui virent les femmes souffrir et mourir clandestinement pour exercer leur droit à disposer de leur corps.

Nous nous insurgeons de ces offenses faites aux femmes. Nous appelons le Parlement espagnol à rejeter ce projet de loi rétrograde, et plus largement l’Union Européenne à adopter des mesures communes de défense des droits des femmes.

Venez manifester votre soutien au droit à l’IVG et à la libre disposition de nos corps : voir l’événement Facebook

[Tribune] PMA : nous n’y renoncerons pas

Publié le Mis à jour le

Les associations FièrEs et L’autre maman interpellent Dominique Bertinotti, ministre de la famille, sur le nouveau report – après les municipales – de la PMA pour toutes les femmes.« Ouvrir la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires », affirment-elles, mettrait simplement fin à une « discrimination uniquement fondée sur l’orientation sexuelle et le patriarcat ».

Une tribune publiée sur le blog de Mediapart et à lire ici

[Appel rassemblement] Dominique Bertinotti enterre une nouvelle fois la PMA

Publié le Mis à jour le

Le 3 janvier 2014, Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, a adressé ses voeux aux lesbiennes en enterrant une nouvelle fois la PMA pour toutes sur le plateau de BFM-TV.

FièrEs, OuiOuiOui, Gouine comme un camion et Barbi(e)turix, suivies par une vingtaine de signataires, ont appelé au rassemblement le 6 janvier.

Un appel à lire ici